A la belle étoile

Puisque nous en étions au Liberty c’est la vie, continuons dans cette lancée. Pour ne rien vous cacher, j’ai passé 2 longs et interminables mois, loin de mes aiguilles. si si…soupir
Bien loin des discours tricothérapiques (oui oui on va dire que ça existe), le constat est sans appel : Trop de tricot tue le tricot… enfin les doigts et les poignets plutôt.
Il a donc bien fallu que mes doigts s’occupent autrement, d’où les retrouvailles avec mes pinces à bijoux et de bons vrais fondamentaux avec ce bracelet noué en Liberty Fairford et sa jolie étoile. (On croirait un menu d’un étoilé Michelin : Ecrasé de pommes de terre à l’ancienne avec son roulé de porc cuit à l’étouffé et sa pointe de muscade… pour ne pas dire Purée – Jambon)

01 02Matériel La Droguerie ou presque, Pot Ikea

2 réflexions au sujet de « A la belle étoile »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *