Blue mood

Bon, bon, bon, je me bouge un peu pour vous présenter ma 1/2 reconversion le temps de la convalescence de mes mains loin de mes aiguilles.  Impossible de ne rien faire,  il faut que mes doigts s’ activent. Alors c’est parti pour des noeuds, des centaines de noeuds pour renouer (ahaha) avec les bracelets brésiliens que j’avais laissés à mes 16 ans. Et j’avoue que l’attache aimantée me facilite grandement la vie.

01 02

A la belle étoile

Puisque nous en étions au Liberty c’est la vie, continuons dans cette lancée. Pour ne rien vous cacher, j’ai passé 2 longs et interminables mois, loin de mes aiguilles. si si…soupir
Bien loin des discours tricothérapiques (oui oui on va dire que ça existe), le constat est sans appel : Trop de tricot tue le tricot… enfin les doigts et les poignets plutôt.
Il a donc bien fallu que mes doigts s’occupent autrement, d’où les retrouvailles avec mes pinces à bijoux et de bons vrais fondamentaux avec ce bracelet noué en Liberty Fairford et sa jolie étoile. (On croirait un menu d’un étoilé Michelin : Ecrasé de pommes de terre à l’ancienne avec son roulé de porc cuit à l’étouffé et sa pointe de muscade… pour ne pas dire Purée – Jambon)

01 02Matériel La Droguerie ou presque, Pot Ikea

Le pull de la loose

1 – Prendre le temps de répondre favorablement à la requête de sa descendance : OK
2 – Prendre le temps de faire choisir à ladite descendance son modèle de prédilection : OK
3 – Utiliser (enfin !) son stock de pelotes préalablement acquises pour faire un pull à la 1ere descendance qui, ayant grandi plus vite que la musique, le stock n’était donc plus assez conséquent, a attendu de trouver un projet adapté (on respire ici) : OK
4 – Se débattre avec cette jolie laine (Frisou Phil de Phildar) au rendu éponge comme quand j’etais petite (j’adorais) : OK (jolie mais pas pratique pour 2 sous, elle est restée commercialiser une saison voire 2 seulement)
5 – Tricoter le pull, coudre le pull (soutraitance de la couture, se référer au point n°4) : OK et OK
6 – Annoncer fièrement au propriétaire la portabilité du pull tant attendu : OK
7 – Refuser de porter le pull : OK
8 – Refuser de porter le pull même juste pour les photos du blog : OK
9 – Prendre le pull abandonné en photo : OK
10 – Se jurer de ne plus tricoter pour mes petits ingrats : OK

04-tunisien 02-tunisien 03-tunisien 01-tunisienJ’avais encore un peu d’espoir de voir le pull porté car il a été fini il y a déjà un petit moment mais non, j’entame un deuil douloureux. Ce pull est tout neuf et mort-né 🙁

#modePierreBermart : » Avec son encolure tunisienne, le pull de la loose offre une large accessibilité du passage de la tête. N’étant pas seulement de la loose mais ayant aussi un porté loose, le petit pull reste confortable en toute circonstance. Il peut habiller vos petits en 5-6 ans s’ ils se décident à suivre vos conseils précieux en matière de mode. »

L’objet de mon affection

Quel est-il ? tout simplement le Color Affection de Veera Välimäki. De belles lignes, des rangs raccourcis et une laine d’une douceur et d’un tombé incroyables, la Baby Alpacasilk de Drops, du bonheur en pelotes !

01-Color affection 04-Color affection 02-Color affection 03-Color affection 05-Color affection 06-Color affectionEt puis comme un bonheur n’arrive jamais seul, un petit shooting bien agréable avec mon amie de toujours, Alexandra qui s’est acharnée à me prendre en entier et en no make up (OMG), alors une fois n’est pas coutume… me voici.

IMG_1361 IMG_1376 IMG_1379Alex’ que vous pouvez retrouver sur sa page facebook AVP Portfolio, s’est invitée dans mon atelier et s’est mise à m’observer et m’envahir de pelotes pour le plus grand plaisir de son objectif.

Armes de séduction massive

Attention, attention les  des photos qui suivent peuvent heurter la sensibilité glamouristique des plus faibles.

Rien de nouveau pour les puristes, mais je vous montre ici ce que les « Rouge Edition Velvet » de Bourjois ont dans le ventre. Nous avons dans l’ordre Peach Club, Frambourjoise et Nude ist. J’adore les noms, en particulier Frambourjoise qui est excellemment bien trouvé. Coté texture, ils sont assez surprenant, pas si couvrant que ça au premier abord, un temps de séchage assez long et du coup, qui mérite une seconde couche. L’odeur ferreuse des 1ers instants… mouais peut mieux faire… et je dois avouer qu’il assèche les lèvres. Moi qui ai toujours tendance à avoir les lèvres aussi soyeuses que le désert de Gobi, ça n’arrange rien.
Voilà pour les points négatifs, mais parlons un peu des positifs, les couleurs !!! Misère les couleuuuurs. Elles sont douces et pops à la fois, au fini mat comme j’aime, la tenue est très correcte. Généralement le repas de midi a raison de lui mais j’en suis très satisfaite. Côté prix, j’en suis plus que ravie car je les ai eus à moitié prix avec la carte Intermarché et en plus, on profite de Tiboudnez dans le dernier prospectus beauté.

Voilà… (oui je sais je suis totalement en hors sujet par rapport à d’habitude mais c’est pas grave… ça fait plaisir).

IG5 IG6 IG9 IG8

Le knit tag

Le Knit Tag a envahi la blogosphère et je me suis faite taguer Au bout du fil. D’ailleurs merci beaucoup.

Le Knit Tag, kececé ? Il sort tout droit du blog A L’Estudiantine et il faut répondre à 12 questions tricot et taguer 10 autres personnes…

C’est donc une bonne occaz’ d’en savoir un peu plus sur nos collègues tricoteuses.

1. Combien de temps passes-tu à tricoter tous les jours?

Alors ma posologie quotidienne minimale pour être bien dans mes aiguilles est entre 1 à 3h selon la durée du film du soir. Donc après un calcul savant, on  peut dire 2h en moyenne. Et un peu plus lors des longs trajets en voiture, sur autoroute uniquement sinon c’est mal de mer assuré. L’inconvénient majeur : le boulot ! j’augmenterais bien ma production si …

2. Quelle est ta laine préférée? Pourquoi?

Je suis fan de Malabrigo, la Rios est parfaite, son gonflant, sa douceur, sa rondeur et les couleurs s’amusent avec les nuances avec un naturel déconcertant. Mais curieusement je ne l’ai pas souvent travaillée.

3. Avec quelles aiguilles tricotes-tu le plus souvent?

Aiguilles circulaires Knit Pro sans hésitation ! J’ai un kit cubic mais que je ne recommande pas pour des petites tailles d’aiguilles. Elles se cassent comme qui rigole, les rondes font très bien l’affaire. J’adore le touché bois mais là je viens de tester les métals de Knit Pro, le glissé est phénoménal, et la laine n’accroche pas à la jointure, ce qui est très confortable.

4. Actuellement, combien de pelotes compte ton stock de pelotes?

Euh attends je compte , 1, 2, 3, …10, 20…. disons que j’ai une commode pleine qui me les garde précieusement mais chut mon mari pourrait bien lire l’article.

5. Quelle(s) est (sont) ta (tes) marque(s) de laine préférée(s)? Et pourquoi?

Malabrigo donc… J’ai découvert Drops récemment et j’en suis ravie, excellent rapport qualité-prix. J’ai eu un vrai coup de coeur pour la baby merino et la brushed alpacaSilk même si cette dernière perd ses poils.

6. Plutôt aiguilles circulaires ou quatre aiguilles?

Circulaires again.

7. As-tu déjà créé tes propres patrons, si oui lesquels?

Non jamais mais j’y pense de plus en plus. J’ai fait un premier essai de pull qui ne s’est absolument pas révélé concluant, donc il attend sagement son retour à l’état de pelote. Sinon j’ai un dessin de shawl sous la main, mais ce n’est qu’un croquis pour l’instant.

Y a plus qu’à…

8. Quelle méthode liée aux arts de la laine aimerais-tu apprendre? (crochet, filage, tissage…?)

Le crochet oui mais du gros crochet, j’aime bien le trapilho. En revanche, je m’essaierai bien au tissage. Mais je refuse de regarder de plus près, des fois que cette nouvelle addiction m’attrape.

9. Quel est le pire selon toi : un fil qui se dédouble ou se rendre compte que tu as fait une erreur dans ton tricot 20 rangs plus bas?

Voir le fil se dédoubler me fait sortir quelques noms d’oiseaux mais devoir détricoter peut carrément me faire devenir vulgaire, surtout si ce n’est pas récupérable en remontant mes mailles au crochet. Donc entre la peste et le choléra…

10. Avec quel(s) fil(s) tricotes-tu en ce moment?

Le Frisou phil de Phildar. Laine de la collection printemps-été d’il y a quelques années. Achetée pour mon grand mais qui a grandi plus vite que je n’ai eu le temps de lui tricoter son pull. Je l’ai boudé quelques temps et du coup je fais le modèle prévu mais pour le petit frère. Mais dur dur le fil, le rendu est vraiment super joli mais pas évident à travailler donc j’avoue avoir un peu de mal à m’y mettre. Mais interdiction d’abandonner car ça serait dommage de le priver d’un super petit pull bouclé pour l’été.

 11. Quelle marque de laine aimerais-tu tester?

La marque Holst garn, elle est accessible on la trouve facilement mais je n’ai jamais eu l’occasion de la tester. Sinon les Spud & Chloe ou les Quince & Co me tenteraient bien. J’ai 2 écheveaux de Graine de laine aussi, qui attendent sagement dans la fameuse commode de leur trouver le patron idéal. Des idées d’ailleurs ?

12. Que penses-tu du tricot?

Ça semble évident, j’adore ! MAIS je déteste ce sentiment d’avoir à me justifier d’aimer ça. De devoir « prouver » que ce n’est plus QUE pour les grands-mères. Que ce soit dans la presse (pas la presse dédiée bien sûr) ou les reportage TV, que l’on voit ou lis sur les tricot-thé, il y a toujours ce sentiment de méga découverte du journaliste : « Ahum, le tricot pour les ados… le tricot c’est pas ringard, …le tricot c’est tendance,… quoi t’es pas grand mère et t’as pas ton tricot ? non mais allo quoi !!!… » bref j’en passe.

Pourquoi ??? Personne n’a besoin de prouver qu’un grain de maïs n’est pas réserver qu’aux poules !!!!

Voilà voilà donc devant cet argument imparable, pour moi le tricot, c’est de la détente, ça fait parti de la famille du « rien faire » mais tout en étant constructive. « Ce soir j’ai envie de ne rien faire » signifie que je me cale dans mon canap’ devant une série ou un bon film avec mes aiguilles dans les mains. C’est l’image de la détente parfaite. Je suis dans ma bulle, je ne pense plus à rien d’autre. Je me soigne de cette façon et ça va très bien, si on y rajoute un bon petit thé avec un carré de chocolat, c’est le pied absolu.

Je vais donc continuer le fil en taguant

A l’ombre du marronnier

Blabla, etc

Calinea87

Made with love

La maison rouge

Mon petit bazar

Tricote-moi un mouton

Une poule à petits pas

Évidemment, j’ai pensé à plein de personne mais beaucoup ont déjà été tagué, ça va vite, très vite. Choisir 10 autres personnes c’est beaucoup et en même temps c’est très peu car pourquoi certaines et pas d’autres ?

Au final, tout le monde a sa place dans ce petit monde. Alors que quiconque ait envie de participer, n’attende pas d’être tagué !

Next ?

Attends, j’finis mon rang !

Cette phrase est ZE phrase que n’importe quelle tricoteuse qui se respecte dit au moins 20 fois pendant le film du soir. Et que la première qui viendra à nier cette évidence se verra recevoir sa première pelote dans le nez !

Et quand je dis film du soir, ça marche aussi en pleine journée lorsqu’on est coupé dans son élan par un « Maman ! Maman ? Mamaaaaaaaannnn….. » On repondrait presqu’agacée  » atteeeends…. j’finis mon rangs ».

Même au Tricot-Thé, alors que la tension est à son paroxysme, chacune comptant ses mailles ou rale car erreur 3 rangs plus bas. Oui, rien de plus generateur d’erreur qu’un bon tricot-thé entre copines. Et vas y qu’on fait nos crâneuses « oui j’ai transformé le patron-t’as vu mes nouvelles circulaires ?-j’me plante jamais en dentelle-quiqu’adu8? Ah non j’ai du 7,5-blablablabla et PAF ! quand on s’ y attend le moins l’erreur. Oui l’erreur ! Cette #$@£€◆~d’erreur, un décalage de mailles qui nous ferait nous jeter par terre avec un grand cri de rage pourquoiiiii mais POURQUOUUUUAAAA ???!!!! (sens de la mesure bonjour) et là dans cet infini moment de souffrance où tu voudrais que chacune laisse choir son propre ouvrage pour venir te sauver la vie, tu entends un doux et calme « attends j’finis mon rang ».

soupir…

aération de cerveau… pas trop sinon l’hyperventilation te guette.

Alors justement parlons du trendy de Mlle Sophie avec ses rangs interminables. Tu veux vraiment être au calme 1/4 d’heure ? Dis cette phrase en début de rang et tranquillité tu auras. Et en plus de tranquillité,  tu associes tout ça avec de la phil light de Phildar et tu te plonges dans un infini nuage de douceur, du moelleux,  de la tendresse et de la chantilly (nom du colori de mes pelotes d’ailleurs).

Trendychantilly_4

Trendychantilly_6

Trendychantilly_2

Trendychantilly_1

Trendychantilly_3

Trendychantilly_5

Et avec 2 gros pompons à chaque extrémité, hop de la tendresse en plus.

Quoi ? Chut…;attends j’finis mon rang… 😉

Petite dédicace à Alice  😉

 

Honey Blooms

Commencer un post en disant un grand et énorme MERCI. En effet, Louise des Instants de Louise m’a contactée pour faire le test knit de son nouveau patron. L’originalité de celui-ci est qu’il propose 2 versions, une écharpe et un shawl. J’ai donc choisi l’écharpe bien enveloppante. Côté laine, mon choix s’est porté sur la Surnaturelle de La Droguerie coloris Groseille, un beau rouge « bieng gourmaang » (merci Cyril) Tricoté en aig. 4. Je suis très surprise par cette laine, je ne m’attendais pas à cette douceur, elle a un tombé fluide, le mouvement est élégant. A l’occasion d’une prochaine visite à La Droguerie (bien trop loin de chez moi), je me referai un bon gros stock. Et il y a tellement de couleurs proposées que le plus dur est de choisir.

Revenons-en à ce projet. Les kits Honey Bloom seront disponibles à l’occasion du salon L’Aiguille en Fête (du 12 au 15 février 2015) sur le stand de L’Oisive-Thé. J’avoue être assez fière d’avoir participé à ce test knit né de cette collaboration. Encore merci de ta confiance Louise.

Honey blooms _1 Honey blooms _2 Honey blooms _4 Honey blooms _5 Honey blooms _6 Honey blooms _8 Honey blooms _7 Honey blooms _9 Honey blooms _10sélectionné sur abracadacraft

Confortable

J’ai cousu !!!! je répète : j’ai cousu !!

Pfiou #stress #angoisse #panique. non mais j’ai cousu un confortable, j’ai bien conscience que ce patron est simple, mais quand on n’a pas les bases, on n’a pas les bases. J’ai donc du compter uniquement sur mon bon sens…

…mouais admettons…disons que j’ai surtout pu compter sur l’expérience maternelle. Merci M’man !

Pour être tout à fait honnête, les aiguilles sont faites pour être par 2. En effet, j’ai 2 mains, donc une aiguille dans chaque. Je me sens perdue devant cette seule et unique aiguille (sens de la mesure bonjour). Conclusion Tricot 1 – Couture 0.

Donc on ne regardera pas les finitions qui laissent à désirer. Mais tout de même, je dois avouer que ce Confortable, je l’aime beaucoup. Il porte très  bien son nom. En revanche il est un chouilla grand, j’ai bien pris soin de prendre mes mensurations qui correspondaient à une taille M, mais un S conviendrait très bien… next time. Je pense qu’en fonction des matière je devrais adapter.

Donc merci Marisa pour ce beau patron, il va me falloir 6 mois pour dépressuriser, sachant que j’ai du mettre 3 semaines à le coudre, étape par étape. C’est clair que question rendement, j’aurais pu mieux faire.

Confortable de MLM Patrons

Confortable_4 Confortable_5 Confortable_3 Confortable_2 Confortable_1

Photos pourries… allez prendre du noir en photo vous. Désolée

Jersey matelassé Mondial Tissu, Vernis Essie Skirting The Issue, Médaille Prettywire

Celes

3 echeveaux de Malabrigo Lace coloris marine (trouvés à l’Aiguille en fête en février) plus tard, voici tombé de mes aiguilles un Celes du maitre Jared Flood. Des patrons hyper techniques pour un rendu absolument magnifique et délicat.

Un grafting testé et approuvé non sans mal, surtout quand on prend le projet à l’envers #boulet. Alors oui, il etait super bien fait, mais surtout une splendide couture dans le mauvais sens. Donc après quelques noms d’oiseaux plus ou moins fleuris, j’ai recommencé et : topissime.

Ensuite,  relever 530 mailles… comment dire… non franchement, je vous laisse le soin de deviner…

Et environ150 milliards d’allers retours pour faire la dentelle, une impression juste interminable mais voir cette dentelle se monter petit à petit procure un plaisir indéfinissable et nous donne 1m75 de pure dentelle.

01-celes05-celes04-celes03-celes02-celes

 

06-celes

 

 

09-celes08-celes07-celes10-celes

Mon celes accompagné de mes petits Essie. Dans l’ordre : bobbing for bobbles, Butler please, bikini so tenny, lilacism et blanc.