Perlez-moi d’amour

Ce titre que l’on trouve en hashtag en ce moment sur Instagram, prends tout son sens en ces jours plus que sombres. De la simplicité d’enfiler des perles pour ne pas trop penser au plaisir de le faire pour voir un sourire sur celle qui va le recevoir. Juste un sourire rien de plus et cela est bien suffisant.

01-navajo 02-navajo 03-navajo

Chunky Trendy

Mister Trendy suit la tendance phare de la saison, il s’est fait burgundy ou marsala ou encore pourpre selon Phildar… oui bon d’accord, en vrai il est bordeaux.
Je l’adore, armée de mes aiguilles n°10, 3 fils de Phil Light, 1 de Glitter de Drops, et c’est parti pour un Trendy un peu revisité. J’ai fait une augmentation par rang, comme préconisé dans le tuto de Mlle Sophie, le temps de finir ma 1ere longueur de pelote et ensuite, j’ai augmenté de 2 mailles à chaque rang pour l’ouvrir au max, il est donc méga géant, méga couvrant, c’est donc une couverture trendy aussi douce qu’un nuage.
Et surtout, parfaitement assorti à mon Black Orchid d’ILNP.

02-chunky trendy 01-chunky trendy 3-chunky trendy

Philémon

Dans la famille du poulailler, je voudrais Philémon s’il te plaît ?
J’ai déjà Benoît, Asymmetric Odette, maintenant Philémon, Joseph est en cours et Claude ne va pas attendre l’hiver si tout va bien. La famille se complète petit à petit pour mon plus grand plaisir. Les patrons de La Poule sont clairs, et leurs simplicité me convient parfaitement entre 2 modèles un peu longuets. Bon ok, je n’ai pas été très productive cette été, mais j’ai retrouvé le chemin de mes aiguilles grâce à Philémon, donc merci Monsieur.

Philémon a été tricoté avec de l’Alpaca Silk de Drops, une merveille de douceur avec un très joli drappé et ne doit pas peser plus de 2.5 g.

01-Philémon 02-Philémon 03-Philémon 04-Philémon(Désolée pour les photos pourries)

Chevrons, chevrez, chèvrent.

Encore un bracelet brésilien avant de reprendre les activités tricotesques qui m’auront bien manqué.

Le chevron me rend chèvre, ( elle est facile celle-là). J’aime son côté géométrique et simple. Et c’est une première tentative de patron free style et avec autant de fils.

J’adore

01 02 03

Blue mood

Bon, bon, bon, je me bouge un peu pour vous présenter ma 1/2 reconversion le temps de la convalescence de mes mains loin de mes aiguilles.  Impossible de ne rien faire,  il faut que mes doigts s’ activent. Alors c’est parti pour des noeuds, des centaines de noeuds pour renouer (ahaha) avec les bracelets brésiliens que j’avais laissés à mes 16 ans. Et j’avoue que l’attache aimantée me facilite grandement la vie.

01 02

A la belle étoile

Puisque nous en étions au Liberty c’est la vie, continuons dans cette lancée. Pour ne rien vous cacher, j’ai passé 2 longs et interminables mois, loin de mes aiguilles. si si…soupir
Bien loin des discours tricothérapiques (oui oui on va dire que ça existe), le constat est sans appel : Trop de tricot tue le tricot… enfin les doigts et les poignets plutôt.
Il a donc bien fallu que mes doigts s’occupent autrement, d’où les retrouvailles avec mes pinces à bijoux et de bons vrais fondamentaux avec ce bracelet noué en Liberty Fairford et sa jolie étoile. (On croirait un menu d’un étoilé Michelin : Ecrasé de pommes de terre à l’ancienne avec son roulé de porc cuit à l’étouffé et sa pointe de muscade… pour ne pas dire Purée – Jambon)

01 02Matériel La Droguerie ou presque, Pot Ikea

Couleur d’automne

Cela faisait si longtemps que je n’avais pas bijouté que je me demandais si je savais encore faire. Alors pour commencer recommencer, j’ai monté un jonc tout simple agrémenté d’un petit bout de Liberty Wiltshire vert, car le Liberty, c’est la vie !

01 02Matériel Cooleurs, pot Ikéa.

Le pull de la loose

1 – Prendre le temps de répondre favorablement à la requête de sa descendance : OK
2 – Prendre le temps de faire choisir à ladite descendance son modèle de prédilection : OK
3 – Utiliser (enfin !) son stock de pelotes préalablement acquises pour faire un pull à la 1ere descendance qui, ayant grandi plus vite que la musique, le stock n’était donc plus assez conséquent, a attendu de trouver un projet adapté (on respire ici) : OK
4 – Se débattre avec cette jolie laine (Frisou Phil de Phildar) au rendu éponge comme quand j’etais petite (j’adorais) : OK (jolie mais pas pratique pour 2 sous, elle est restée commercialiser une saison voire 2 seulement)
5 – Tricoter le pull, coudre le pull (soutraitance de la couture, se référer au point n°4) : OK et OK
6 – Annoncer fièrement au propriétaire la portabilité du pull tant attendu : OK
7 – Refuser de porter le pull : OK
8 – Refuser de porter le pull même juste pour les photos du blog : OK
9 – Prendre le pull abandonné en photo : OK
10 – Se jurer de ne plus tricoter pour mes petits ingrats : OK

04-tunisien 02-tunisien 03-tunisien 01-tunisienJ’avais encore un peu d’espoir de voir le pull porté car il a été fini il y a déjà un petit moment mais non, j’entame un deuil douloureux. Ce pull est tout neuf et mort-né 🙁

#modePierreBermart : » Avec son encolure tunisienne, le pull de la loose offre une large accessibilité du passage de la tête. N’étant pas seulement de la loose mais ayant aussi un porté loose, le petit pull reste confortable en toute circonstance. Il peut habiller vos petits en 5-6 ans s’ ils se décident à suivre vos conseils précieux en matière de mode. »

Victoire

Je retrouve le chemin du blog grâce à la jolie Victoire, qui est venue agrandir la famille. Ravie de sortir mes aiguilles pour de la layette, je m’offre le plaisir de refaire le petit gilet en point de godron de Mamoizelle K.

Accompagnée de ma pelote de cabotine blanche de Phildar je me lance.

03-victoire 04-victoire 05-victoire 06-victoire 02-victoire 01-victoireBienvenue Victoire

Boutons La droguerie
Etiquette maison.
Barrettes Papa pique et maman coud.