L’objet de mon affection

Quel est-il ? tout simplement le Color Affection de Veera Välimäki. De belles lignes, des rangs raccourcis et une laine d’une douceur et d’un tombé incroyables, la Baby Alpacasilk de Drops, du bonheur en pelotes !

01-Color affection 04-Color affection 02-Color affection 03-Color affection 05-Color affection 06-Color affectionEt puis comme un bonheur n’arrive jamais seul, un petit shooting bien agréable avec mon amie de toujours, Alexandra qui s’est acharnée à me prendre en entier et en no make up (OMG), alors une fois n’est pas coutume… me voici.

IMG_1361 IMG_1376 IMG_1379Alex’ que vous pouvez retrouver sur sa page facebook AVP Portfolio, s’est invitée dans mon atelier et s’est mise à m’observer et m’envahir de pelotes pour le plus grand plaisir de son objectif.

Catch me if you dream

Ce que j’aime avec les vieux napperons c’est l’idée de détourner leur utilisation. Parce que seuls sous un vase, bof ou poser sur la télé, disons qu’avec un écran plat, c’est moins pratique. Alors un cercle de broderie, un napperon, quelques bouts de ficelles, des perles en bois, des galons de dentelle récupérés par-ci ou par-là, 2, 3 plumes et hop, un attrape-rêve tout simple, dans des jolis tons naturels.

01-attrape reve 02-attrape reve 05-attrape reve 04-attrape reve

Puff Daddy

Astuce du jour : Comment économiser ne pas dépenser 70€ en accessoire déco pour le salon en un rien de temps ? Fastoche !!!…euh pardon, maintenant il paraît qu’on dit « fastouche« . Mon fils de 8 ans pense que sa mère est naze quand je dis fastoche. Bientôt il va croire que je parlais latin quand j’étais jeune. (hier donc)
Alors c’est simple, vous prenez 2 bobines de RibbonXL de Hooked, une paire d’aiguilles de 10, le patron du Puff Daddy, une série télé et en quelques épisodes vous obtenez ce pouf qui coute bien trop cher dans les magasins de déco ou de VPC.
Pour le motif, j’ai tenté le point mousse mais bof, ça ne rendait rien. Donc hop, un mélange de 2 rangs jersey + 1 rang envers et me voilà satisfaite.

01-puff 03-puff 04-puff 02-puffCôté rembourrage, un vieux coussin d’allaitement tout dézingué et un oreiller dans un état identique… et voilà !!!!
Même mes garçons n’en reviennent pas que j’ai fait ça. (genre je tricote sous leur nez des torsades et de la dentelle à tout va, et les voilà extasiés devant un simple rectangle… soupir)

Bout de canapé bois : Maison du monde.

Brambles béret

Oh oui je sais, je vous vois venir : « Elle fait n’importe quoi, c’est plus la saison toussa toussa ».

Et je répondrais : « Mais naaaan, je sais, c’est juste qu’il était fini depuis bien longtemps (à la bonne saison donc) mais j’attendais juste de voir sa future propriétaire. Voilà qui est fait. « 

Un petit béret tout doux, tout gris (retour aux fondamentaux), en laine Atout de Phildar que j’ai tricotée en aig 4, coloris acier. Le prochain je le ferais en 5 pour plus de souplesse.

04-brambles03-brambles02-brambles01-brambles

Ce Brambles béret,  est un judicieux entrelats de torsades et de point de riz, très agréable à tricoter et en plus, gratuit sur Ravelry. Allez-y les yeux fermés. J’en suis ravie et je ne suis pas la seule 😉

Cerise

Ce petit pull, longtemps convoité, est enfin terminé et je n’en suis pas peu fière. Ce joli rouge cerise (nom de la couleur d’ailleurs) et ma laine préférée de chez Phildar (Cabotine) ont formé un merveilleux  combo pour ce projet. Je ne sais pas si Phildar a changé la recette de la cabotine, mais quelle douceur, le fil est bien rond, avec un beau gonflé et je suis totalement fan de cette nouvelle couleur. Le petit plus se trouve dans ce joli brin de liberty coordonné (dont je ne connais pas le nom, mais si vous l’avez en stock je ne suis pas contre merci d’avance).

01-noeud 02-noeud 04-noeud 05-noeud 03-noeud 07-noeud 09-noeud 10-noeud 12-noeud 11-noeud 06-noeud 08-noeudSlim blanc Kiabi, Baskets Stan Smith Adidas.

Edit : Il s’agit du pull blousant, présenté en rose poudré sur le catalogue Printemps 2013 de Phildar. Pour moi leur meilleur catalogue, toutes saisons confondues, je serais capable de faire tous les modèles, d’ailleurs je n’en ai pas encore fini avec lui 😉

Armes de séduction massive

Attention, attention les  des photos qui suivent peuvent heurter la sensibilité glamouristique des plus faibles.

Rien de nouveau pour les puristes, mais je vous montre ici ce que les « Rouge Edition Velvet » de Bourjois ont dans le ventre. Nous avons dans l’ordre Peach Club, Frambourjoise et Nude ist. J’adore les noms, en particulier Frambourjoise qui est excellemment bien trouvé. Coté texture, ils sont assez surprenant, pas si couvrant que ça au premier abord, un temps de séchage assez long et du coup, qui mérite une seconde couche. L’odeur ferreuse des 1ers instants… mouais peut mieux faire… et je dois avouer qu’il assèche les lèvres. Moi qui ai toujours tendance à avoir les lèvres aussi soyeuses que le désert de Gobi, ça n’arrange rien.
Voilà pour les points négatifs, mais parlons un peu des positifs, les couleurs !!! Misère les couleuuuurs. Elles sont douces et pops à la fois, au fini mat comme j’aime, la tenue est très correcte. Généralement le repas de midi a raison de lui mais j’en suis très satisfaite. Côté prix, j’en suis plus que ravie car je les ai eus à moitié prix avec la carte Intermarché et en plus, on profite de Tiboudnez dans le dernier prospectus beauté.

Voilà… (oui je sais je suis totalement en hors sujet par rapport à d’habitude mais c’est pas grave… ça fait plaisir).

IG5 IG6 IG9 IG8

Le knit tag

Le Knit Tag a envahi la blogosphère et je me suis faite taguer Au bout du fil. D’ailleurs merci beaucoup.

Le Knit Tag, kececé ? Il sort tout droit du blog A L’Estudiantine et il faut répondre à 12 questions tricot et taguer 10 autres personnes…

C’est donc une bonne occaz’ d’en savoir un peu plus sur nos collègues tricoteuses.

1. Combien de temps passes-tu à tricoter tous les jours?

Alors ma posologie quotidienne minimale pour être bien dans mes aiguilles est entre 1 à 3h selon la durée du film du soir. Donc après un calcul savant, on  peut dire 2h en moyenne. Et un peu plus lors des longs trajets en voiture, sur autoroute uniquement sinon c’est mal de mer assuré. L’inconvénient majeur : le boulot ! j’augmenterais bien ma production si …

2. Quelle est ta laine préférée? Pourquoi?

Je suis fan de Malabrigo, la Rios est parfaite, son gonflant, sa douceur, sa rondeur et les couleurs s’amusent avec les nuances avec un naturel déconcertant. Mais curieusement je ne l’ai pas souvent travaillée.

3. Avec quelles aiguilles tricotes-tu le plus souvent?

Aiguilles circulaires Knit Pro sans hésitation ! J’ai un kit cubic mais que je ne recommande pas pour des petites tailles d’aiguilles. Elles se cassent comme qui rigole, les rondes font très bien l’affaire. J’adore le touché bois mais là je viens de tester les métals de Knit Pro, le glissé est phénoménal, et la laine n’accroche pas à la jointure, ce qui est très confortable.

4. Actuellement, combien de pelotes compte ton stock de pelotes?

Euh attends je compte , 1, 2, 3, …10, 20…. disons que j’ai une commode pleine qui me les garde précieusement mais chut mon mari pourrait bien lire l’article.

5. Quelle(s) est (sont) ta (tes) marque(s) de laine préférée(s)? Et pourquoi?

Malabrigo donc… J’ai découvert Drops récemment et j’en suis ravie, excellent rapport qualité-prix. J’ai eu un vrai coup de coeur pour la baby merino et la brushed alpacaSilk même si cette dernière perd ses poils.

6. Plutôt aiguilles circulaires ou quatre aiguilles?

Circulaires again.

7. As-tu déjà créé tes propres patrons, si oui lesquels?

Non jamais mais j’y pense de plus en plus. J’ai fait un premier essai de pull qui ne s’est absolument pas révélé concluant, donc il attend sagement son retour à l’état de pelote. Sinon j’ai un dessin de shawl sous la main, mais ce n’est qu’un croquis pour l’instant.

Y a plus qu’à…

8. Quelle méthode liée aux arts de la laine aimerais-tu apprendre? (crochet, filage, tissage…?)

Le crochet oui mais du gros crochet, j’aime bien le trapilho. En revanche, je m’essaierai bien au tissage. Mais je refuse de regarder de plus près, des fois que cette nouvelle addiction m’attrape.

9. Quel est le pire selon toi : un fil qui se dédouble ou se rendre compte que tu as fait une erreur dans ton tricot 20 rangs plus bas?

Voir le fil se dédoubler me fait sortir quelques noms d’oiseaux mais devoir détricoter peut carrément me faire devenir vulgaire, surtout si ce n’est pas récupérable en remontant mes mailles au crochet. Donc entre la peste et le choléra…

10. Avec quel(s) fil(s) tricotes-tu en ce moment?

Le Frisou phil de Phildar. Laine de la collection printemps-été d’il y a quelques années. Achetée pour mon grand mais qui a grandi plus vite que je n’ai eu le temps de lui tricoter son pull. Je l’ai boudé quelques temps et du coup je fais le modèle prévu mais pour le petit frère. Mais dur dur le fil, le rendu est vraiment super joli mais pas évident à travailler donc j’avoue avoir un peu de mal à m’y mettre. Mais interdiction d’abandonner car ça serait dommage de le priver d’un super petit pull bouclé pour l’été.

 11. Quelle marque de laine aimerais-tu tester?

La marque Holst garn, elle est accessible on la trouve facilement mais je n’ai jamais eu l’occasion de la tester. Sinon les Spud & Chloe ou les Quince & Co me tenteraient bien. J’ai 2 écheveaux de Graine de laine aussi, qui attendent sagement dans la fameuse commode de leur trouver le patron idéal. Des idées d’ailleurs ?

12. Que penses-tu du tricot?

Ça semble évident, j’adore ! MAIS je déteste ce sentiment d’avoir à me justifier d’aimer ça. De devoir « prouver » que ce n’est plus QUE pour les grands-mères. Que ce soit dans la presse (pas la presse dédiée bien sûr) ou les reportage TV, que l’on voit ou lis sur les tricot-thé, il y a toujours ce sentiment de méga découverte du journaliste : « Ahum, le tricot pour les ados… le tricot c’est pas ringard, …le tricot c’est tendance,… quoi t’es pas grand mère et t’as pas ton tricot ? non mais allo quoi !!!… » bref j’en passe.

Pourquoi ??? Personne n’a besoin de prouver qu’un grain de maïs n’est pas réserver qu’aux poules !!!!

Voilà voilà donc devant cet argument imparable, pour moi le tricot, c’est de la détente, ça fait parti de la famille du « rien faire » mais tout en étant constructive. « Ce soir j’ai envie de ne rien faire » signifie que je me cale dans mon canap’ devant une série ou un bon film avec mes aiguilles dans les mains. C’est l’image de la détente parfaite. Je suis dans ma bulle, je ne pense plus à rien d’autre. Je me soigne de cette façon et ça va très bien, si on y rajoute un bon petit thé avec un carré de chocolat, c’est le pied absolu.

Je vais donc continuer le fil en taguant

A l’ombre du marronnier

Blabla, etc

Calinea87

Made with love

La maison rouge

Mon petit bazar

Tricote-moi un mouton

Une poule à petits pas

Évidemment, j’ai pensé à plein de personne mais beaucoup ont déjà été tagué, ça va vite, très vite. Choisir 10 autres personnes c’est beaucoup et en même temps c’est très peu car pourquoi certaines et pas d’autres ?

Au final, tout le monde a sa place dans ce petit monde. Alors que quiconque ait envie de participer, n’attende pas d’être tagué !

Next ?

Benoît

Benoît fait partie de ceux qui en imposent par son évidence. Un pull mega loose hyper tendance et surtout hyper efficace. Monsieur a enflammé Instagram en un tour d’aiguilles de main en sortant tout droit du poulailler (j‘avais bien dit que j’y passerais un petit moment). Tout le monde s’y retrouve, les débutantes en font leur 1er pull et les expertes se font plaisir en revenant aux fondamentaux entre 2 projets plus complexes. Du point mousse, des kilomètres de point mousse et des énormes aiguilles pour qu’il monte plus vite. Je crois bien que 90% des participantes du Kal Benoît ont utilisé la même laine. Quelle douce impression de tricoter un nuage… j’ai nommé la Brushed AlpacaSilk de Drops. 8.5 pelotes tricotées en double pour une taille S.

10-benoit 09-benoit 01-Benoit 05-benoit

Le retour du cyclope

06-benoit 03-benoit 07-benoit 04-benoit 02-Benoit Médaille Prettywire, Vernis Essie Fifth Avenue, Slim Kiabi (merci Une Souris Dans Mon Dressing pour le super bon plan) Baskets Stan Smith Adidas

Asymmétric Odette

Chaque grand artiste-peintre explore les couleurs par période. Par exemple, Picasso avait sa période rose, bleue… Bref, loin de moi l’idée de me comparer à un artiste peintre et encore moins à Picasso mais il est temps (comme le temps d’ailleurs) que je sorte de ma période grise, enfin au moins essayer… et attention, le nom du blog ne va pas changer pour autant. Mais avoir tricoté du rouge en janvier, me voici avec du bleu en février. Et pas n’importe quel bleu, un beau bleu électrique bien soutenu. Un bleu qui va à ravir à mon Asymmétric Odette de La Poule et ses jolies torsades.  D’ailleurs, je pense passer quelque temps dans le poulailler ces prochaines semaines, un Benoît se fait attendre, et Joseph et Philémon s’annoncent très prometteurs.

J’ai utilisé pour ce beau projet un mélange de Baby Mérino  et de Silk Alpaca de chez Drops… et bien je n’ai vraiment pas froid avec ça !

Me voici donc en mode cyclope…

08-Asymmetric Odette 07-Asymmetric Odette 06-Asymmetric Odette 01-Asymmetric Odette 05-Asymmetric Odette 04-Asymmetric Odette 03-Asymmetric Odette 02-Asymmetric Odette 09-Asymmetric Odette 10-Asymmetric OdetteAccompagnée de mon vernis chouchou qui traverse les saisons sans faille : Fiji de chez Essie.

Attends, j’finis mon rang !

Cette phrase est ZE phrase que n’importe quelle tricoteuse qui se respecte dit au moins 20 fois pendant le film du soir. Et que la première qui viendra à nier cette évidence se verra recevoir sa première pelote dans le nez !

Et quand je dis film du soir, ça marche aussi en pleine journée lorsqu’on est coupé dans son élan par un « Maman ! Maman ? Mamaaaaaaaannnn….. » On repondrait presqu’agacée  » atteeeends…. j’finis mon rangs ».

Même au Tricot-Thé, alors que la tension est à son paroxysme, chacune comptant ses mailles ou rale car erreur 3 rangs plus bas. Oui, rien de plus generateur d’erreur qu’un bon tricot-thé entre copines. Et vas y qu’on fait nos crâneuses « oui j’ai transformé le patron-t’as vu mes nouvelles circulaires ?-j’me plante jamais en dentelle-quiqu’adu8? Ah non j’ai du 7,5-blablablabla et PAF ! quand on s’ y attend le moins l’erreur. Oui l’erreur ! Cette #$@£€◆~d’erreur, un décalage de mailles qui nous ferait nous jeter par terre avec un grand cri de rage pourquoiiiii mais POURQUOUUUUAAAA ???!!!! (sens de la mesure bonjour) et là dans cet infini moment de souffrance où tu voudrais que chacune laisse choir son propre ouvrage pour venir te sauver la vie, tu entends un doux et calme « attends j’finis mon rang ».

soupir…

aération de cerveau… pas trop sinon l’hyperventilation te guette.

Alors justement parlons du trendy de Mlle Sophie avec ses rangs interminables. Tu veux vraiment être au calme 1/4 d’heure ? Dis cette phrase en début de rang et tranquillité tu auras. Et en plus de tranquillité,  tu associes tout ça avec de la phil light de Phildar et tu te plonges dans un infini nuage de douceur, du moelleux,  de la tendresse et de la chantilly (nom du colori de mes pelotes d’ailleurs).

Trendychantilly_4

Trendychantilly_6

Trendychantilly_2

Trendychantilly_1

Trendychantilly_3

Trendychantilly_5

Et avec 2 gros pompons à chaque extrémité, hop de la tendresse en plus.

Quoi ? Chut…;attends j’finis mon rang… 😉

Petite dédicace à Alice  😉