Celes

3 echeveaux de Malabrigo Lace coloris marine (trouvés à l’Aiguille en fête en février) plus tard, voici tombé de mes aiguilles un Celes du maitre Jared Flood. Des patrons hyper techniques pour un rendu absolument magnifique et délicat.

Un grafting testé et approuvé non sans mal, surtout quand on prend le projet à l’envers #boulet. Alors oui, il etait super bien fait, mais surtout une splendide couture dans le mauvais sens. Donc après quelques noms d’oiseaux plus ou moins fleuris, j’ai recommencé et : topissime.

Ensuite,  relever 530 mailles… comment dire… non franchement, je vous laisse le soin de deviner…

Et environ150 milliards d’allers retours pour faire la dentelle, une impression juste interminable mais voir cette dentelle se monter petit à petit procure un plaisir indéfinissable et nous donne 1m75 de pure dentelle.

01-celes05-celes04-celes03-celes02-celes

 

06-celes

 

 

09-celes08-celes07-celes10-celes

Mon celes accompagné de mes petits Essie. Dans l’ordre : bobbing for bobbles, Butler please, bikini so tenny, lilacism et blanc.

 

C’est chouette un KAL…

Oui c’est chouette quand on est plusieurs… c’est le principe du KAL vous me direz, ben oui KAL comme Knit A Long. Oui on peut être nombreuses à se lancer, oui on s’est fixé, non sans mal une date de départ, oui on trouve ça chouette, on s’en amuse, on s’autorise même des pièces plus petites, tant que tout le monde trouve ça chouette d’être ensemble. Oui mais pourtant, je ne me sens ni tortue ni lièvre sur ce coup-là et c’est pas Jean qui dira le contraire, mais ce KAL-ci s’est transformé en Knit ALone. Même si j’ai pris le temps de redéfaire presque ma 1ère pelote en entier car il était trop ajusté. D’ailleurs un aller-retour à L’AEF (accompagnée des coupables 😉 ) m’a permis de rétablir la situation vite fait.

Bref, « nous partîmes 500, mais par un prompt renfort… » euh je m’égare là.

Bref, je disais, je vous présente Owlet by Kate Davies, un pull bottom-up avec un joli tour d’épaules en chouettes. Mon avis sur le bottom-up : ça me saoule ! oui ça me saoule, le raccord entre le corps et le rajout des manches et périlleux moche pour pas grand chose je trouve, et puis on peut pas voir l’effet d’ensemble au fur et à mesure comme c’est le cas en top-down.

Les rangs raccourcis pour marquer l’encolure est une bonne alternative aux diminutions classiques mais je trouve que ce modèle à un problème de jauge. Les dimensions sont un peu petites, et moi les dimensions qui ne collent pas à la réalité… ben ça me saoule encore. Alors outre le fait qu’avec tout ça j’ai fini complètement ivre, il a fallu donc tout recalculer et je vous avoue que c’est loin d’être mon point fort, le recalcul.

Je n’ai pas pu m’empêcher de me replonger dans de la Malabrigo Worsted, coloris Paris Night, bonheur de douceur et de chaleur aussi. C’est pour ça que je suis vraiment ravie de voir que l’hiver s’est déjà fait la malle et de constater que mon fiston ne pourra pas le mettre avant l’année prochaine. (dixit la fille qui a rallongé les manches au cas où)

Owlet-01 Owlet-02 Owlet-03 Owlet-04

Attention, à partir de là, les photos sont pourries. Shame on me…

Oui le sous pull marron ne va pas avec le bleu, mais monsieur a bien daigné m’accorder 5 minutes de son temps (pas plus) car il était plongé devant un match de rugby, d’où la tête orientée exclusivement du même côté… des fois que…)Owlet-05 Owlet-06 Owlet-07

Puis j’ai rajouté des petits boutons.Owlet-08

Sans rancune les filles, on se rejoint vite pour la Quadrature, les chaussettes et la Umaro 😉

Cocooning

Je suis tombée en amour devant cet écheveau de Malabrigo Rios coloris Candombe trouvé chez Lil Weasel en juillet dernier. Malabrigo fait toujours de magnifiques mélanges de couleurs, sans parler de la matière qui est sublime, le fil est bien rond, ne s’écrase pas, la douceur du mérino toujours au rendez-vous, bref j’adore.

Cet écheveau s’est transformé en Cocoon Me Cowl by Rose Beck.05 02 01 06 04 03 07

09 10 11 12 J’avoue 2 points négatifs dans ce projet. Autant, les couleurs sont sublimes autant le mélange une fois tricoté me plaît moins car les couleurs sont mélangées un peu n’importe comment et ne sont pas mises en valeur. Je m’étais déjà faite la réflexion ici, j’en conclus donc que ces couleurs sont faites pour rester en écheveau et non pour être tricotées, donc désormais je m’orienterai vers des couleurs plus simples.

Mon 2è point négatif est le point « cocoon stitch » autant le rendu est beau (avec une laine moins chamarrée) autant la réalisation est d’un ennui…. j’ai bien cru qu’il allait basculer dans la catégorie « Tricot-Boulet ». Et pourtant j’aime bien cette maille à l’endroit qui serpente à travers ce cowl. Quoiqu’il en soit, il est parfait porté avec une chemise blanche tout ce qu’il y a de plus basique.

Bloomsbury

Un pull doudou… je voulais un pull doudou… j’ai désormais MON pull doudou ! J’ai eu un réel coup de coeur en découvrant le modèle Bloomsbury de Svetlana Volkova, je l’ai immédiatement imaginé en gris perle. D’une douceur extrême, la Malabrigo Worsted est incroyable, un fil bien rond avec de belles irrégularités qui rappelle un filé main, coloris Pearl.Je me suis donc jetée sur mon bobinoir, mes aiguilles et j’ai violemment envoyé valser ma To Do List qui n’attendait que moi et me suis lancée dans ce modèle. J’ai bidouillé une taille ni complètement S, ni tout à fait M, et l’avantage du top-down, c’est qu’en essayant en cours de route, on se fait une taille sur mesure.

J’ai également simplifié le dos, qui avait des points de dentelle supplémentaire de chaque côté de la partie centrale mais comme les manches sont déjà assez chargées, j’ai pris le parti du « less is more » et voilà !

02 01 07 09 06 10 08 04 05 03

The age of brass and steam kerchief ou le tricot des 4 saisons : l’été indien

Depuis le temps que je le tricote celui-là, j’ai toujours du mal à mémoriser son nom, alors que finalement « l’été indien » lui va très bien. En effet, le thème du tricot des 4 saisons de cet automne est justement l’été indien. Parfait n’est-il pas ?

Le modèle est gratuit sur Ravelry, tricoté en Malabrigo lace coloris Archangel en aig 4. Et je le dis ici, jamais ô grand jamais je ne retricoterai cette laine en simpe fil, j’ai bien cru ne jamais en venir à bout. Merci à Alice, qui m’a sauvé d’1/2 pelote, parce qu’avec une seule il était vraiment trop court (et j’ai bien cru mourir à l’idée de continuer). Mon dernier rang fait quand même 477 mailles !!

Mais quelle douceur… quelle légereté… c’est vraiment dommage de savoir qu’elle va feutrer dans très peu de temps par ce que c’est un vrai bonheur côté confort.

03 02 01 06 05 04 09 10 07 13 12 14 11